Howard Phillips Lovecraft

Howard Phillips Lovecraft we

Né le 20 août 1890 à Providence dans le Rhode Island, cet écrivain désormais culte dont les écrits ont inspiré plusieurs générations de lecteurs et donné naissance à tout une facette de la création dite « fantastique », a été boudé par une Amérique qui ne lui accorda même pas la fierté de voir publiée une de ses œuvres par des professionnels de l’édition de son vivant. Pour maigre consolation, il fut contributeur prolifique d’une revue bon marché, Weird Tales, de 1923 à 1937.

Être secret et solitaire – bien qu’auteur d’une correspondance épistolaire au volume considérable – Lovecraft méprise la race humaine, abhorre le réalisme et préfère par conséquent puiser dans son imagination débordante et dans ses rêves pour écrire des œuvres dont le style est unique et inimitable. Ainsi, en tant que fataliste non stoïcien, offre-t-il une place dérisoire à l’Homme sur l’échelle cosmique de sa mythologie. Celui-ci sert de prétexte pour dépeindre un tableau complexe qui le dépasse – et dont la folie n’est en somme que la plus sûre échappatoire – tant il est inscrit dans des temps immémoriaux et tapis dans les interstices de dimensions supérieures.

HPL ne va trouver son public qu’à titre posthume et, à l’instar de la secte secrète qui perpétue le rituel millénaire destiné à réveiller le grand Cthulhu de sa tombe sous les mers, le nouvelliste a créé, bien malgré lui, un vrai engouement empreint de respect et de dévotion qui perdure encore aujourd’hui, plus de 70 ans après sa mort le 15 mars 1937.